Comment prouver l'équivalence de concepts de protection incendie ?   Régulièrement, un maître d'ouvrage ou un architecte se trouve devant une situation où le respect des impositions légales en matière de sécurité est difficilement applicable à son projet. Dans ce cas , il est possible de demander une dérogation sur base d'une solution alternative qui permet d'atteindre le même niveau de sécurité. En pratique, la méthode FRAME se prête bien à la comparaison réciproque de concepts de sécurité incendie: L'équilibre incorporé des facteurs d'influence correspond fidèlement à l'expérience des professionels et aux objectifs inhérents des rè glements et législations de la plupart des pays. FRAME permet de comparer l'équilibre proposé entre protection et risque d'un concept raisonné; aux objectifs des prescriptions, souvent fort descriptives et parfois difficilement réalisables. Cela est surtout vrai pour des bâtiments atypiques et pour des bâtiments existants, qui lors d'une rénovation devraient répondre à des prescriptions qui n'existaient pas quand on les avait construits.   Dans la plupart des pays Européens il n'existe pas de procédure légale pour obtenir une reconnaissance officielle de la méthode de calcul. La Commission Européenne a récemment demandé (EC DG Enterprise contract ETD /01/503480) à un nombre d'instituts de recherche, notamment le consortium Warrington Fire Research, CICTM,TNO,IST, DIFT et Universiteit Gent, de faire un état de la situation des méthodes utilisées en Europe dans le domaine du Fire Safety Engineering. Par manque de procédure commune, l'application de méthodes de calcul pour l'équivalence des concepts de sécurité dépend de l'approbation cas par cas par les autorités compétentes, aussi bien en Europe qu'ailleurs.   Grâce à l’équilibre incorporé dans les formules, FRAME peut servir à la vérification de concepts alternatifs, dans les cas où l'application de règles et de prescriptions explicites demande des modifications fort coûteuses à des bâtiments existants. Un premier calcul, suivant les règles, donnera le nouveau de sécurité imposé, et un deuxième calcul, suivant l'alternative proposée, peut prouver que le même but peut être atteint.   On peut procéder à une validation supplémentaire de la méthode dans des cas spécifiques. Un essai "aveugle" permet de calculer le niveau de risque FRAME pour des cas standards considérés comme acceptables et on peut imposer ensuite ce niveau de risque comme critère d'acceptation.