EMPLOI DE LA METHODE "FRAME"   La méthode "FRAME" peut être appliquée pour les fins suivants : Concevoir des protection d'incendie efficaces.  Le premier but de "FRAME" est d'aider l'ingénieur de sécurité de concevoir un protection d'incendie efficace et balancée. Le professionnel expérimenté sentira les points faibles d'un risque en faisant le calcul, mais le détail lui montrera les domaines où une amélioration s'impose et le résultat final confirmera le bien fondé de ses propos.   Vérification de situations existantes. FRAME s'applique facilement pour vérifier des situations existantes, même si on en vise pas directement l'amélioration: Le calcul montrera le rapport entre points forts et points faibles, et indiquera l'écart entre la réalité et une situation favorable FRAME peut être utilisé pour démontrer qu' une situation, qui est légalement bien en ordre, ne signifie pas toujours que le patrimoine ou les activités sont à l'abri d'une catastrophe. Estimations de dommages prévisibles.  L'expérience a montré qu'il y a une relation étroite entre le risque calculé R et les dommages prévisibles en cas de sinistre important. FRAME peut servir pour calculer un dommage raisonnablement escomptable. Dans le cas d'un dommage réel supérieur à ce dommage calculé, il est indiqué de chercher l'incendiaire. En effet, si la différence est prononcée, une "aide de l'extérieur" est l'explication la plus probable.   Alternatives aux impositions prescriptives. L'approche FRAME diffère de celui des codes. La méthode dirige le concepteur d'abord vers la protection du patrimoine, avant d'adresser la sécurité des personnes. De cette façon, on définit d'abord une protection adéquate pour le bâtiment, et puis on vérifie si des mesures complémentaires sont nécessaires pour assurer la sécurité des personnes et des activités. Néanmoins, les codes et règlements préfèrent souvent les mesures préventives et passives. La stabilité au feu de la construction sera souvent imposée, par contre, le sprinklage est rarement obligatoire. Bien que FRAME permet une plus grande liberté dans le choix des mesures à appliquer, l'équilibre entre risques et protections est le même de ce qu'on trouve dans la plupart des règles. Plus d’information... Grâce à cet équilibre incorporé, FRAME peut servir à la vérification de concepts alternatifs, dans les cas où l'application de règles et de prescriptions explicites demande des modifications fort coûteuses à des bâtiments existants. Un premier calcul, suivant les règles, donnera le nouveau de sécurité imposé, et un deuxième calcul, suivant l'alternative proposée, peut prouver que le même but peut être atteint. Contrôle de qualité pour l'ingénieur de sécurité d'incendie.  Une des meilleures applications de FRAME est l'autocontrôle de l'ingénieur de protection incendie: Son approche systématique des facteurs d'influence du risque d'incendie oblige l'ingénieur d'agir en professionnel et le calcul l'aide à réduire les appréciations subjectives.   Bâtiments spéciaux Pour certains types de bâtiments et de compartiments, il est nécessaire d'appliquer certines règles dans le choix des paramètres. C'est le cas pour les atriums, les bâtiments avec une façade étroite, et les appartements du type "loft" au toit des bâtiments élevés. Pour en savoir plus, .... CALCUL PRATIQUE ET LOGICIEL Après avoir récolté les informations nécessaires, on peut procéder au calcul pratique. Le calcul se fait de la façon suivante : a) on calcule d'abord les facteurs composants les Risques Potentiels P, P1, P2. b) ensuite on calcule les Risques Acceptables A, A1, A2. Ceci nous permet de voir où on peut s'attendre aux exigences les plus sévères, soit pour les biens, soit pour les personnes, soit pour les activités. c) En pratique, il est le plus facile de fixer d'abord les moyens de protection pour les biens. Pour faciliter le choix ,on peut calculer une valeur d'orientation, Ro, le Risque Initial. Pour cela il faut connaître la valeur de Fo, la résistance au feu structurelle. On dispose d'une échelle d'orientation,ce qui permet d'orienter le choix vers la protection plus efficace pour le bâtiment. d) ensuite on calcule les valeurs de W,N,S,F pour la protection choisie, et on vérifie la valeur de R , le risque pour les biens. Parfois, il y a lieu de refaire le calcul pour un autre choix de la protection. e) Quand le calcul de la protection des biens est terminé, il faut vérifier si le système de protection disponible est suffisant pour les personnes. Pour cela il faut calculer les valeurs de U et de R1. Il faudra éventuellement prévoir une protection supplémentaire , ce qui peut influencer aussi bien le calcul du risque pour les biens que celui pour les personnes. f) Une fois arrivée à une solution pour les biens et les personnes, on peut terminer le calcul pour les activités. Pour cela il faut encore déterminer les valeurs de Y et de R2. Les mesures complémentaires prises pour améliorer la protection des activités n'influencent presque pas la protection des biens et des personnes. Tous les calculs "FRAME" peuvent être fait avec le tableur EXCEL qui est disponible à simple demande ( voir sous "LOGICIEL" ) en plusieurs langues: Anglais, Néerlandais, Français, Allemand, Espagnol , Italien et Portugais. Avec l’arrivée de Windows 7, ce fichier exécutable est remplacé par un gabarit xltc pour Ofiice 2010 / 2011 ou odt pour OpenOffice 3.3 Structure du tableur. Le tableur a les pages suivantes: FRAME2008 : fiche de synthèse; P -REF, A- REF, D- REF : cas de référence; P - V1, A - V1, D - V1 :  variante 1; P - V2, A - V2, D - V2: variante 2 ; Info FRAME : page de couverture, Info P, Info A , Info D : Information et pages de référence pour les facteurs et sous facteurs utilisés dans le calcul.  Un simulacre du tableur FRAME 2008 FR est disponible ici .    contact: